Tutoriel couture : un panier de rangement facile.

DIY : coudre un vide-poche.

tuto vide poche

Très pratique et relativement simple à réaliser, à la machine et même cousu main, ce vide-poche en tissu peut se décliner en petite et même en très grande taille, devenant ainsi une panière de rangement et pourquoi pas un sac à linge sale. Un tuto accessible à tous et adapté par mes soins pour être encore plus facile.

Dans votre boîte à couture il vous faut : 8 rectangles de tissus de même taille : 4 pour chaque face et un carré (dans un tissus robuste) dont les cotés correspondent aux petits cotés du rectangle. Ce dernier servira à faire le fond du panier.

Étape 1 : assembler les faces.

– Commencez par solidariser ensemble les 4 faces de chaque tissu, en les cousant endroit contre endroit de façon à former un tube.

Étape 2 : assembler le fond.

– Cousez le rectangle du fond contre les bords de l’un des deux tube, de préférence du coté que vous souhaitez mettre en valeur à l’extérieur du vide-poche. Ici les coutures se font bord à bord et endroit contre endroit.- Glissez ensuite la doublure dans le tube, envers contre envers, puis fixez la au fond avec une couture bord à bord.

Étape 3 : assembler le haut.

Pour assemblez les deux faces en haut de votre vide poche, il suffit de réaliser un rentrer d’environ 5 mm en haut du vide poche, afin d’assembler les deux faces ensemble. Pour ce faire je vous conseille vivement d’utiliser des épingles sans cela vous risquez de perdre rapidement patience.

Il ne vous reste plus qu’à faire un petit revers et le tour est joué !

 

 

Couture facile : tutoriel porte-monnaie

porte pois

Voici un tutoriel facile à réaliser pour coudre ces petits portes monnaies, sortis tout droit de mon imagination ! S’il est préférable d’avoir une pince à kam pour fixer les pressions il est tout à fait possible de s’en sortir sans. Bonne couture et si vous avez des questions n’hésitez pas pas, les commentaires, c’est fait pour ça !


Outils et matériaux nécessaires :

– un livre de forme rectangulaire de la taille de votre choix pour le gabarit
– des ciseaux
– des boutons pressions à coudre ou à fixer avec une pince à kam
– deux coupons de tissus de la taille du livre gabarit. Pour ma part j’utilise de la toile de coton pour l’extérieur et de la feutrine pour l’intérieur.
– du fil et une machine à coudre
– un fer à repasser.

Étape 1 : Découpage et assemblage des tissus

Commencez par découpez deux rectangles de tissus, en vous aidant du livre comme gabarit.
Retournez les tissus endroits contre endroit et solidarisez-les en cousant trois des cotés ensemble. ( ici l’un des cotés les plus étroits du rectangle ne sera pas cousu) .

Etape 2 : Le rentré

Retournez votre ouvrage envers contre envers de façon à ne plus voir les coutures.
Fermez la partie ouverte du rectangle en réalisant un rentré d’un demi centimètre.

Étape 3 : Construction du porte monnaie.

– Repliez la moitié du rectangle dans la longueur, endroit contre endroit et solidarisez les deux cotés au point ZIGZAG. Pour ma part, ici j’ai du régler la tension du fil au max tellement ma couture était épaisse.
– Retournez le porte monnaie, et pliez de quelques millimètres le tissus qui dépasse de chaque coté, en haut du rectangle puis fermez ce revers avec un point zigzag.

Étape 4 : Les boutons pressions.

– A l’aide de la pince à Kam ou bien à la main, fixez deux boutons pressions de chaque coté du porte monnaies. Ici le plus difficile est de parfaitement les aligner.

J’ai testé un tutoriel de tunique

tutoriel tunique

tutoriel tunique


Après une razzia dans les boutiques de Montmartre il me fallait bien trouver comment utiliser mes jolis tissus. C ‘est ainsi qu’avec une copine nous avons décidé de nous lancer en suivant ce tutoriel d’apparence facile.

Oui mais voila, malgré toute notre bonne volonté, il a bien fallu se rendre à l’évidence, créer notre propre patron en s’inspirant d’un tutoriel trouvé trouvé sur le net n’est pas une mince affaire. Il nous aura donc fallu une après midi entière et pas mal de loupé pour enfin obtenir chacune un patron plus ou moins à notre taille. Heureusement que nous avions deux cerveaux et quatre mains pour couper, tracer, mesurer et recouper et retracer et mesurer encore et encore.

Bref après quelques heures de galère, le résultat n’est pas trop mal mais peu encore être largement amélioré, le prochain cou je rajouterais du biais pour l’encolure, un appliqué et peut etre aussi une poche. Notez tout de même que la tunique qui était un poil trop grande a pas mal rétrécie au premier lavage ce qui au final n’est pas plus mal !

Idées couture de Noël by Mlle Pois.

to do list couture !

todoliste

Après moultes rebondissements et un déménagement très récent, j’espère défaire rapidement mes cartons et me remettre à la couture pour créer de petits cadeaux de Noël fait maison ! Ainsi je prévois de réaliser : quelques snood pour petits et grands, une bouillotte, une étui à bouillotte, un porte feuille, un bavoir, des coussins ! J ‘en profiterais bien sur pour vous faire quelques tutos !

Et vous quels sont vos projets couture pour les fêtes de fin d’année ?

Découvrez les disques démaquillants lavables !

Se démaquiller sans polluer !

disque lavable

Dans la lignée des couches lavables et de la moon cup, les disques lavables permettent de se démaquiller sans porter atteinte à notre planète . En effet, la culture et le blanchissement du coton que l’on consomme en masse affichent un bilan environnemental  catastrophique entre la pollution des nappes phréatiques, la destruction des ressources en eau, et l’empoisonnement direct et indirect via la contamination des nappes phréatiques, du bétail…

Bref mieux vaut s ‘en passer !

Ainsi les disques démaquillant lavables proposent une alternative écologique et économiques. Aussi doux et aussi efficaces ils remplacent aisément les disques en coton traditionnels hormis  pour retirer du vernis à ongle . Ronds ou carrés, de plus ou moins grande tailles, ils se composent de tissus si possible bio, notamment du bambou ou du polaire recyclé. Une fois utilisés, il suffit de les laver. S’il se fabriquent aisément avec quelques points de couture et des chutes de tissus ( tuto à venir) ,  à la main ou à la machine, ils peuvent également s’acheter dans les boutiques bio ou sur le net pour moins de 10 euros les dix.

Commande de tissu ratée ?

Vis ma vie de couturière looseuse !

tissus1

Chouette ma commande de jersey est enfin arrivée ! Après avoir découvert les yeux pleins d ‘étoiles mes nouveaux tissus  top moumoute, du jersey à pois et à trait avec du gris et du fluo , grosse déception, le sens du fil est dans la largeur du coupon et non dans sa longueur !! Alors que j’avais prévue une marge confortable, je me retrouve avec une bande élastique certes mais de seulement 50 cm de hauteur pour 2 m de largeur !!  N’étant pas du gabarit  » Passe-Partout  » me voila donc bien embêtée pour coudre les leggings prévus !!  N’ayant pas l’habitude de commander du jersey sur le net je m’interroge sur les pratiques des vendeurs :  faut-il acheter 2 mètre sur espérer avoir une longue bande élastique ? Bref la prochaine fois j’irai acheter directement le tissus en magasin !!

Sinon si vous avez des conseils pour réaliser mes leggings avec ces tissus je suis toute ouïe. J hésite en effet à les coudre en deux parties, par exemple en séparant les jambes des fesses ou alors à les bâtir sans tenir compte du sens du droit fil à savoir avec le coté élastique dans le sens de la hauteur !  Au pire du pire j’en ferai des ceintures pour sarouel ou des leggings pour fillette …

 

Bons plans : boîtes à couture récup !

Boîte à couture gratuite

bîte à couture récupVoici une idée simple mais efficace (suggérée par ma copine Chloé) pour stocker votre matériel de couture. Ici on appréciera les petits compartiments pour ranger et trier les accessoires, toujours plus nombreux. Autre astuce toujours aussi économique, pour remplacer les classiques et malheureusement souvent onéreuses boîtes à couture en bois : les remplacer par des caisses à outils. Ainsi, vous trouverez pour moins de 20 euros des caisses en plastique dotées d’une multitude de petits compartiment. Des caisses parfaites pour y glisser vos aiguilles et autres bobines de fils d’autant que souvent les rangements sont transparents, pratique pour éviter de tout ouvrir à chaque fois ! Nous regretterons toutefois qu’elles n’aient pas le charme des boîtes à l’ancienne qu’il est toujours possible de dénicher à moindre frais dans les dépôts-vente ou les brocantes.

Vendre ou ne pas vendre telle est la question ?

Créations à vendre ?

credit : simbo création

credit : simbo création

 

Suite à plusieurs discussions, l’idée de vendre mes créations m’est plus ou moins venue à l’esprit. Toutefois, jusqu’à présent j’ai toujours préféré les offrir ou à la rigueur les troquer, car le fait d’introduire une notion d’argent et donc d’obligation et de consommation dans ma couture ne m’enchante pas ! En effet j’ai peur d’y perdre le plaisir ou l’envie de coudre parce que j’en  envie et non car je dois honorer telle  ou telle commande. De plus, je suis consciente que mes ouvrages ne sont pas parfaits mais il m ‘est arrivé de craquer sur des créas bien pires que les miennes techniquement parlant… et bien plus de travers dans leur genre. Par ailleurs, la question se repose car je pense me lancer dans la réalisation de leggings avec des tissus top moumoutes qui risquent d’avoir du succès et qu’en ce moment je travaille à mi temps. Enfin, il me semble difficile d’évaluer le prix de mon travail et de mes créations…

Et vous ? vous les vendez ou non vos créations ?

Tutoriel couture : les prises de mesures.

couture

Prise de mesure, mode d’emploi.

Prendre ses mesures, est indispensable pour adapter un patron à sa corpulence qui correspond rarement aux tailles standards . En effet,  certaines personnes dont je fais malheureusement partie se retrouvent systématiquement à faire des revers à leurs bras ou à leur jambes ou à déplorer quelques centimètres en moins sur leurs habits ! Il serait toutefois dommage de devoir retoucher des habits cousus par vos blanches main. Voici donc un tutoriel pour apprendre à réaliser des prises de mesures et vous fabriquer un vêtement qui vous va comme un gant en adaptant les patrons ! Pour ce faire il vous suffit de vous armer d’un mètre de couturière et si possible de débaucher un ou une amie pour une dizaine minutes car tout seul l’exercice s’avère périlleux.

Attention à bien se tenir droit et à porter des vêtements légers, ici le gros pull en laine et le pantalon baggy sont proscrits.

– L’écart de poitrine : pour mesurer l’écart de poitrine, placez le mètre entre la pointe de vos deux tétons.

– La hauteur de poitrine : la hauteur de poitrine correspond à l’écart entre le haut de votre épaule ( au niveau de l’os la ou vous sentez un petit creux) et la pointe de votre téton.

– Le tour de poitrine : pour prendre votre tour de poitrine, mesurez sa circonférence en partant du milieu du sternum et en prenant en compte la partie la plus large. Pour les femmes cela doit correspondre à votre taille de soutien gorges.

– Le tour de taille : pour mesurer votre tour de taille; entourez votre taille avec le mètre ruban, en partant du nombril.

– Le tour de hanche : se mesure en prenant la circonférence de vos hanches autour de la partie la plus renflé ( autrement dit les fesses)

– La longueur de bras : correspond à la distance entre la haut de votre épaule et votre poignet.

-La longueur de buste : mesurer la hauteur entre la base du cou et la taille en passant la pointe d’un des tétons.

– La longueur de jambe : se mesure de la cheville à la hanche.

Enfin avant d’utiliser un patron, vérifiez que vos mesures correspondent à celles annoncés. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à rajouter des bandes de papiers sur le patrons aux endroits où c’est nécessaires pour l’agrandir au moment de le découper.

 

 

 

 

 

Et si on fabriquait un tipi ….pour le chat ?

Projet couture :

Projet tipi

Crédit photo : lait fraise

Voici aperçu de mon prochain projet couture ! En m’inspirant de ce tutoriel en apparence facile, je compte réaliser un tipi pour raoul le chat afin de m’exercer avant d’en coudre un grandeur nature pour le plus chouette des bébés alias mon filleul… Reste à faire un tour dans la nature pour trouver de longues branches ou des bambous à mettre à la place des tourillons de bois… bref affaire à suivre ! Si vous avez des idées pour l’améliorer n’hésitez pas ! Vu le temps que je mets parfois à réaliser ce genre de projet (oui oui je sais le luminaire en origami attend toujours en kit dans un coin du salon) .

Bref affaire à suivre…