Catégorie : LifeStyle

Barrière sécurité bébé : un couloir déco sans danger

Fabriquer sa barrière de sécurité pour escalier
Fabriquer sa barrière de sécurité pour escalier

Avec un bébé pois qui cavale à 4 pattes, il devenait indispensable d’installer une barrière de sécurité bébé en haut de l’escalier et de combler le vide entre les filins de notre très beau mais très vertigineux escalier au style résolument indus.

Outre la traditionnelle barrière de sécurité pour escalier en bois, Papa pois nous bricolé une jolie protection récup, en utilisant les façades de vieux tiroirs IKEA en osier.
Il les a solidement arrimés avec du fil de fer. La crevette peut ainsi cavaler en toute liberté, ou presque, à l’étage et sans que je frôle la crise cardiaque.
Cerise sur le gâteau, je trouve cette installation super belle, d’autant que nous habitons dans le pays de vannerie.

Et pour la touche déco notre lampe champignon a enfin trouvé sa place dans la maison, sur les meubles à chaussures fraîchement installés, qui serviront de supports aux futurs ateliers gommettes de la naine.

Et chez vous ça ressemble à quoi l’escalier sécurisé ?

Une barrière de sécurité escalier fait maison
Une barrière de sécurité escalier fait maison

Déco de Noël à faire soit-même

A en croire les magazines, Noël 2016 sera placé sous le signe du « fait maison ». A l’intérieur comme à l’extérieur voici quelques trouvailles DIY pour fabriquer à pas cher un sapin de Noël artificiel, en bois ou en matériaux naturels, mais surtout qui sort de l’ordinaire!

Ici un sapin en bois, que je vais tenter de reproduire avec les innombrables chutes que j’ai à ma disposition… Affaire à suivre donc avec sans doute un tutoriel à la clé.

Par là, une belle déco de sapin en bouchon de liège, qui vous donnera une excuse pour descendre à la cave et déguster de bonnes bouteilles.

Si vous ne savez pas où accrocher vos boules de Noël, voici une idée simple et facile à reproduire en utilisant une échelle.

Autre astuce, cette fois-ci orienté récup, le sapin en carton. Il vous suffit de le découper, de l’assembler puis de le peindre comme bon vous semble.

Toujours dans une mouvance économique et écologique, je vous présente mon petit préféré le sapin de Noël en palettes.

Maman (au foyer) : un métier à plein temps

À mi-chemin entre Tony Michelli et Super Nanny , être une mère au foyer n’est pas de tout repos.

Que l’on soit une maman louve ou une maman en vogue ou une maman naturelle, il faut jongler avec l’agenda de ministre de bébé, les courses, les tâches ménagères sans oublier le maintien d’un semblant de vie sociale.
Et encore, je n’ai qu’un seul et unique lardon plutôt cool, alors avec deux ou trois je n’imagine même pas le désastre!

Crédit photo : heath-robbins
Crédit photo : heath-robbins

Certes, notre petit humain fait des siestes pendant lesquelles je pourrais me reposer, mais voilà, je profite généralement de ce moment de tranquillité pour faire des choses passionnantes comme me doucher, vider le lave-vaisselle, ranger le salon et grand luxe certains jours de bon augure me démêler les cheveux.
Et dans le pire des cas, je fais au mieux pour gérer une poulette déchaînée et de mauvaise humeur qui ne veut pas fermer l’œil de la journée et fait n’importe quoi. J’erre donc en pyjama dans une maison ravagée, (essayez donc de ranger avec un poids de 8 kilos accroché en kangourou) alternant entre l’écharpe de portage et le porté bébé…
Contrairement à mon tendre et cher pour moi pas de jours de congé, ni de RTT et encore moins de tickets resto…
Je monte au créneau 7 jours sur 7 et fait bien souvent des heures sups le matin (certaines assurent même la nuit donc je m’estime plutôt bien lotie).

Mais voilà, je ne suis pas censée me plaindre, moi qui fait le plus beau métier du monde, celui de maman et qui ai la chance de profiter à fond des premiers moments de ma crevette pendant que Monsieur travaille.
Alors pour aller de l’avant et ne pas rester centrée sur l’univers magique et enchanteur de bébé, de ses cacas et de ses vomis, j’ai décidé de me lancer dans de nouveaux projets. Un déménagement à la campagne déjà plus qu’entamé, de jolis endroits à explorer, de belles personnes à rencontrer, un jardin à cultiver et même un petit boulot à temps très partiel sans oublier un permis de conduire à décrocher ! Bref dans un monde idéal, le top serait de pouvoir être maman à mi temps, avec un job super bien payé.

Et chez vous vous aspirez à quoi ?

Décorer un miroir : mon astuce masking tape

Avec un peu d’imagination et un petit rouleau de masking tape, j’ai décoré ces miroirs ikéa à 7,50 €.
Une idée déco rapide et facile à réaliser pour rajouter une touche de fantaisie dans la salle de bain. Espérons qu’avec l’humidité les miroirs autocollants et le scotch ne se fassent pas la malle.

Miroir mon beau miroir
Miroir mon beau miroir

Affaire à suivre.

Une tête de lit fait maison à 15 €

Parce que j’en avais assez de mon lit Ikea en bois tout simple et il faut bien l’avouer un peu tout pourri, j’ai décidé de remonter mes manches ( enfin plutôt celles de Monsieur Pois mais j ‘ai supervisé !) et de créer une tête de lit fait maison, largement inspirée de celle de ma copine Katia. A un détail près, au lieu d’utiliser du lambris nous avons préféré du parquet.

Une tête de lit fabriquée pour 15 €
Une tête de lit fabriquée pour 15 €

Pour créer cette tête de lit il vous faut :

– 1 paquet de plancher maritime en pin déclassé : autrement dit 1 m² de parquet à 13 € 50 chez Bricodépôt
– 10 longues vis
– Une scie sauteuse, circulaire ou à main. Chez nous la scie sauteuse coupe de travers et pas de circulaire donc Monsieur Pois a tout découpé avec la bonne vieille scie à main, au final 5 planches à découper 2 fois, certes cela lui a demandé un bonne demie-heure de boulot mais ce n’est pas la fin du monde.
– Un tournevis
– De l’huile de coude

Étape 1 : scier les planches

– A moins de vouloir une tête de lit de 2 m de longueur, vous devrez raccourcir vos planches. Pour que cela soit parfaitement identique de chaque coté, mieux faut retirer la même quantité de bois à gauche et à droite de la planche. Nous avons retirés environ 10 cm de chaque coté. Une trait au crayon à papier et à la règle, quelques minutes de scie et c ‘est parti !

Étape 2 : fixer les planches au cadre de lit

– Comme mon cadre de lit a des montants en bois qui remontent légèrement nous nous sommes contentés d’emboîter ensemble les 3 planches du bas puis de les visser directement sur les montants. 3 fixations de chaque cotés.

Étape 3 : fixer les planches du haut

– Comme nous avons choisi de faire dépasser la tête du cadre de lit, il a fallu fixer les 2 dernières planches aux 3 autres. Nous les avons emboitées puis réalisé la jonction en les vissant sur une des chutes des découpes précédentes, que l’on a fixé au dernier montant.

– Si votre lit n’a pas de montants, vous pouvez visser vos planches sur une structure en tasseaux en plaçant deux tasseaux à la vertical de chaque coté des planches et un tasseau à l’horizontal au milieu.

Etape 4 : les finitions

– Pour l’instant, notre tête de lit est brute de décoffrage, mais nous prévoyons de la recouvrir avec de la feutrine gris chiné : une jolie housse facile à enlever et cousue main. Bref la suite au prochain épisode !

Décorer sa chaudière.

Pimp my chaudière !

décorer sa chaudiere


Qu’elle soit électrique ou à gaz, la chaudière est un élément phare de la maison ! Toutefois son esthétique laisse bien souvent à désirer et dénature la décoration de la pièce où elle se trouve. Pour y remédier voici une astuce afin de transformer cette horrible boîte métallique bien trop volumineuse et l’intégrer au mieux dans votre intérieur.

Une chaudière végétalisée.

Non vous ne rêvez pas ! Il est désormais possible de végétaliser votre chaudière, et cela sans compétence particulière. Une seule condition, cette dernière doit être aimantée. Il vous suffit d’investir dans les petits pots de fleurs aimantés garnis de végétaux; disponibles en jardineries et dans la plupart des grandes surfaces de bricolage à petit prix. Attention toutefois à choisir des plantes qui résistent bien à la chaleur. Pour en avoir fait l’expérience, je vous déconseille les fleurs au profit des plantes vertes et autres cactus.

Cerise sur le gâteau, j’ai rajouté une petite touche déco sur ma vieille chaudière en accrochant sur son fil de jolies pinces à linges en bois décorées avec du masking tape.

( Merci à ma copine Katia pour ces jolies créas et à ma copine Agness, à qui j’ai piqué l’idée de la chaudière végétalisé)

Mlle pois le covoiturage et moi !

coivi

Je suis un moyen de transport écologique, économique pratique et la plupart du temps très sympathique, je suis je suis le covoiturage !!

Alors que je n’osais pas sauter le pas et me lancer à corps perdu dans la voiture d’un parfait inconnu, j’ai pourtant capitulé devant un trajet Tours/Auxerre. Alors qu’en train il me fallait perdre 6 heures et réaliser 2 changements tout en déboursant la modique somme de 80 euros, le trajet en covoit m’est revenu à 26 euros pour une estimation de trois heures de route.

Ainsi en passant par l’incontournable site blabla car, j’ai réservé une place à moins de 24 heures du départ dans la voiture d’une sympathique conductrice. Bien à l’heure à rendez-vous, j’ai retrouvé mes partenaires de voyage ( entre 25 et 30 ans) au nombre de trois. Nous avons donc partagé quelques heures ensemble, dans une ambiance détendue, bien installés dans une voiture confortable et silencieuse.

Deux heures et demies plus tard, me voici arrivé à bon port et même en avance. Soucieux de ne pas me laisser toute seule et sous la pluie au milieu de nulle part, les deux covoit restant (un couple de bretons) m’ont tenu compagnie devant un verre dans le bar PMU du coin en attendant l’arrivée de mon nouveau carrosse.

Bref vous l’aurez compris ce premier covoit m’a laissé une bonne impression, tout comme celui d’après avec des passagers encore plus délirants ! Vivement le prochain voyage.

Couture facile : tutoriel porte-monnaie

porte pois

Voici un tutoriel facile à réaliser pour coudre ces petits portes monnaies, sortis tout droit de mon imagination ! S’il est préférable d’avoir une pince à kam pour fixer les pressions il est tout à fait possible de s’en sortir sans. Bonne couture et si vous avez des questions n’hésitez pas pas, les commentaires, c’est fait pour ça !


Outils et matériaux nécessaires :

– un livre de forme rectangulaire de la taille de votre choix pour le gabarit
– des ciseaux
– des boutons pressions à coudre ou à fixer avec une pince à kam
– deux coupons de tissus de la taille du livre gabarit. Pour ma part j’utilise de la toile de coton pour l’extérieur et de la feutrine pour l’intérieur.
– du fil et une machine à coudre
– un fer à repasser.

Étape 1 : Découpage et assemblage des tissus

Commencez par découpez deux rectangles de tissus, en vous aidant du livre comme gabarit.
Retournez les tissus endroits contre endroit et solidarisez-les en cousant trois des cotés ensemble. ( ici l’un des cotés les plus étroits du rectangle ne sera pas cousu) .

Etape 2 : Le rentré

Retournez votre ouvrage envers contre envers de façon à ne plus voir les coutures.
Fermez la partie ouverte du rectangle en réalisant un rentré d’un demi centimètre.

Étape 3 : Construction du porte monnaie.

– Repliez la moitié du rectangle dans la longueur, endroit contre endroit et solidarisez les deux cotés au point ZIGZAG. Pour ma part, ici j’ai du régler la tension du fil au max tellement ma couture était épaisse.
– Retournez le porte monnaie, et pliez de quelques millimètres le tissus qui dépasse de chaque coté, en haut du rectangle puis fermez ce revers avec un point zigzag.

Étape 4 : Les boutons pressions.

– A l’aide de la pince à Kam ou bien à la main, fixez deux boutons pressions de chaque coté du porte monnaies. Ici le plus difficile est de parfaitement les aligner.

Les créations de Mlle Pois et Fil en bulles au free Market de Clichy le 25 mai.

cartevisitecouture

Le 25 mai, les Féelées du fils ( alias Fil en bulles et moi même) vous invitent à découvrir leur dernières créations maison.

Jupettes, vides poches en tissus, ceintures, pochettes en tout genres et autres surprises vous attendrons sagement de 10 H à 18 H sur notre stand joyeux et coloré.

De 10 heures à 18 heures, n’hésitez pas à passer découvrir notre univers à pois à rayures et à fleurs, les autres stands ainsi que la scène ouverte et le café associatif.

Une idée sortie agréable pour un dimanche en famille ou entre amis, d’autant que le bâtiment dispose d’un jardin.

Rendez-vous aux Ateliers Léa, 10 rue Fournier métro Mairie de Clichy.