Tuto Noël : mon sapin en bois récup

Mon beau sapin
Mon beau sapin

Chose promise chose due, voici un tutoriel pour vous fabriquer un sapin de Noël artificiel. Mais pas n’importe lequel il s’agit ici d’un sapin en bois 100% récup réalisé uniquement avec de vieilles chutes et un bout de palettes. Une création dont je ne suis pas peu fière, mise en œuvre avec l’aide de Monsieur Pois. Notre beau sapin roi du salon nous a réclamé environ 2 heures de travail en comptant la pause-café et les moments passés à rigoler.

Pour faire votre sapin il vous faut :

– De longues et fines baguettes de bois, par exemple des tasseaux, des chutes, des lattes de lit ou de parquet ou encore des voliges.
– Une scie sauteuse ou à défaut une scie à main, mais ce sera un peu plus laborieux…
– Une perceuse visseuse
– Des vis
– Un mètre ruban
– Un crayon de bois
– Des serre-joints

Étape 1 : Préparer la maquette du sapin

Étalez vos planches de bois par terre et essayez de composer votre sapin avec.
Ici, nous avons choisir de recouper les lattes afin d’obtenir 12 branches, de tailles différentes.
À la base du sapin, la latte la plus longue mesure un mètre et l’espacement entre chacune est irrégulier.
Le tronc fait environ 1 m70 de hauteur.

Opération scie sauteuse
Opération scie sauteuse
Étape 2 : les découpes

Ici, nous avons recoupé les planches qui en avaient besoin à la scie sauteuse.
Pour certaines ; nous avons scié les côtés afin qu’ils soient le plus droit possible.
Notons qu’au bout de quelques lattes, Monsieur Pois a souhaité prendre la main pour aller plus vite…

Étape 3 : l’assemblage

Pour un sapin parfaitement stable et droit, nous avons mesuré et reporté au crayon de bois le milieu de chaque latte.
Nous avons ensuite percé des pré-trous situés à égale distance, de chaque côté du tracé.
Enfin, en quelques coups de visseuses, nous avons fixé les branches au tronc en veillant à ce que l’angle reste droit grâce à l’équerre.

Étape 4 : la base

Le sapin en lumière
Le sapin en lumière
Vous pouvez choisir de faire tenir votre sapin simplement en l’adossant au mur ou bien de lui fabriquer une base.
Pour notre part, nous nous sommes contentés de fixer le tronc du sapin à un bout de palette. Un reste du superbe bar de récup réalisé par Monsieur pois, que je vous présenterais lors d’un prochain article.
Pour stabiliser, le tout, nous avons rajouté un parpaing sur cette base.

Et voilà, une fois arrivé à cette étape, il ne nous reste plus qu’à savourer un agréable moment en sortant vos plus belles boules et en allumant votre guirlande pour décorer votre sapin DIY
Pour le nôtre, je suis parti sur le thème de la forêt, dans un style relativement épuré avec quelques lapins, champignons et boules animaux.

Déco de Noël à faire soit-même

A en croire les magazines, Noël 2016 sera placé sous le signe du « fait maison ». A l’intérieur comme à l’extérieur voici quelques trouvailles DIY pour fabriquer à pas cher un sapin de Noël artificiel, en bois ou en matériaux naturels, mais surtout qui sort de l’ordinaire!

Ici un sapin en bois, que je vais tenter de reproduire avec les innombrables chutes que j’ai à ma disposition… Affaire à suivre donc avec sans doute un tutoriel à la clé.

Par là, une belle déco de sapin en bouchon de liège, qui vous donnera une excuse pour descendre à la cave et déguster de bonnes bouteilles.

Si vous ne savez pas où accrocher vos boules de Noël, voici une idée simple et facile à reproduire en utilisant une échelle.

Autre astuce, cette fois-ci orienté récup, le sapin en carton. Il vous suffit de le découper, de l’assembler puis de le peindre comme bon vous semble.

Toujours dans une mouvance économique et écologique, je vous présente mon petit préféré le sapin de Noël en palettes.

Fête des Pères : des cadeaux rigolos

Exit le collier de nouille ou le bricolage type école maternelle !
Pour cette fêtes des pères 2016, voici des idées faciles à réaliser vous-même et avec vos enfants.


Papa geek

fete des père cadeau

Voici une jolie carte à imprimer pour les amateurs de Legos et de Guerre des étoiles. Pour la personnaliser, vous pouvez par exemple y glisser une photo de votre petit dernier, un mot doux ou bien l’emprunte de sa main. Vous la trouverez gratuitement sur le site de Labeletterose.

Papa créatif

Fete des oeres creatifs

Avec ce petit livre à imprimer joliment dessiné, votre enfant pourra laisser libre court à son imagination et inventer de belles histoires à raconter à son papa préféré.
Un cadeau disponible en libre service, chez Momablog.

Papa bricoleur

marteau-diy-fete-des-peres

Rien de mieux qu’un marteau pour ravir les papas doués de leurs mains !
Il vous suffit de retirer le nom de la marque en le frottant avec un peu de papier de verre, puis laissez vos enfants s’amuser en décorant le manche avec des feutres indélébiles. Un cadeau touchant et surtout très utile, inspiré par le blog Rangetesjouets.com.

Papa gourmand

fete des peres gourmands

Ce cœur en petits fours devrait plaire aux papas qui ont un bon coup de fourchette. Une idée toute simple et bon marché, piochée sur Le meilleur du DIY pour se régaler en famille.

Et vous chez vous ça se passe comment pour la fête des papas ?

L’arrivée de bébé Pois

Après quelques mois d’absence, me voici de retour avec une invitée mystère, la seule, l’unique, la merveilleuse bébé Pois, ma petite Chacha.

Le bébé Pois masqué
Le bébé Pois masqué

Début janvier, elle est rentrée de plein fouet dans notre vie après de longs mois d’attente (surtout sur la fin) et quelques heures de souffrance, vites oubliées. En congé parental, je profite à fond de ma crevette, et m’essaye à toute sorte d’expériences, plus ou moins réussies. Allaitement foiré, premiers sourires, couches lavables vs couches jetables, innombrables équipements pas toujours très utiles ou tout pourris, soirées chez potes avec minipouce, grands éclats de rire, poussette coincée dans la porte, biberons en pagailles, parentalité positive, gerboulade et cacas explosifs de toutes les couleurs, atelier de langue des signes… Bref bienvenue dans le nouveau quotidien d’une maman en herbe, qui tente de survivre dans la jungle des bacs à sable, et des transats, sans renier ses principes écolos et sans (trop) pourrir sa déco, tout en conservant un maximum d’amusement et de vie sociale.

Décorer un miroir : mon astuce masking tape

Avec un peu d’imagination et un petit rouleau de masking tape, j’ai décoré ces miroirs ikéa à 7,50 €.
Une idée déco rapide et facile à réaliser pour rajouter une touche de fantaisie dans la salle de bain. Espérons qu’avec l’humidité les miroirs autocollants et le scotch ne se fassent pas la malle.

Miroir mon beau miroir
Miroir mon beau miroir

Affaire à suivre.

Tutoriel couture : un panier de rangement facile.

DIY : coudre un vide-poche.

tuto vide poche

A voir aussi : Les jolies cousettes de Lauriane

Très pratique et relativement simple à réaliser, à la machine et même cousu main, ce vide-poche en tissu peut se décliner en petite et même en très grande taille, devenant ainsi une panière de rangement et pourquoi pas un sac à linge sale. Un tuto accessible à tous et adapté par mes soins pour être encore plus facile.

Dans votre boîte à couture il vous faut : 8 rectangles de tissus de même taille : 4 pour chaque face et un carré (dans un tissus robuste) dont les cotés correspondent aux petits cotés du rectangle. Ce dernier servira à faire le fond du panier.

Étape 1 : assembler les faces.

– Commencez par solidariser ensemble les 4 faces de chaque tissu, en les cousant endroit contre endroit de façon à former un tube.

Étape 2 : assembler le fond.

– Cousez le rectangle du fond contre les bords de l’un des deux tube, de préférence du coté que vous souhaitez mettre en valeur à l’extérieur du vide-poche. Ici les coutures se font bord à bord et endroit contre endroit.- Glissez ensuite la doublure dans le tube, envers contre envers, puis fixez la au fond avec une couture bord à bord.

Étape 3 : assembler le haut.

Pour assemblez les deux faces en haut de votre vide poche, il suffit de réaliser un rentrer d’environ 5 mm en haut du vide poche, afin d’assembler les deux faces ensemble. Pour ce faire je vous conseille vivement d’utiliser des épingles sans cela vous risquez de perdre rapidement patience.

Il ne vous reste plus qu’à faire un petit revers et le tour est joué !

A voir aussi : Tutoriel de tunique

 

 

Une tête de lit fait maison à 15 €

Parce que j’en avais assez de mon lit Ikea en bois tout simple et il faut bien l’avouer un peu tout pourri, j’ai décidé de remonter mes manches ( enfin plutôt celles de Monsieur Pois mais j ‘ai supervisé !) et de créer une tête de lit fait maison, largement inspirée de celle de ma copine Katia. A un détail près, au lieu d’utiliser du lambris nous avons préféré du parquet.

Une tête de lit fabriquée pour 15 €
Une tête de lit fabriquée pour 15 €

Pour créer cette tête de lit il vous faut :

– 1 paquet de plancher maritime en pin déclassé : autrement dit 1 m² de parquet à 13 € 50 chez Bricodépôt
– 10 longues vis
– Une scie sauteuse, circulaire ou à main. Chez nous la scie sauteuse coupe de travers et pas de circulaire donc Monsieur Pois a tout découpé avec la bonne vieille scie à main, au final 5 planches à découper 2 fois, certes cela lui a demandé un bonne demie-heure de boulot mais ce n’est pas la fin du monde.
– Un tournevis
– De l’huile de coude

Étape 1 : scier les planches

– A moins de vouloir une tête de lit de 2 m de longueur, vous devrez raccourcir vos planches. Pour que cela soit parfaitement identique de chaque coté, mieux faut retirer la même quantité de bois à gauche et à droite de la planche. Nous avons retirés environ 10 cm de chaque coté. Une trait au crayon à papier et à la règle, quelques minutes de scie et c ‘est parti !

Étape 2 : fixer les planches au cadre de lit

– Comme mon cadre de lit a des montants en bois qui remontent légèrement nous nous sommes contentés d’emboîter ensemble les 3 planches du bas puis de les visser directement sur les montants. 3 fixations de chaque cotés.

Étape 3 : fixer les planches du haut

– Comme nous avons choisi de faire dépasser la tête du cadre de lit, il a fallu fixer les 2 dernières planches aux 3 autres. Nous les avons emboitées puis réalisé la jonction en les vissant sur une des chutes des découpes précédentes, que l’on a fixé au dernier montant.

– Si votre lit n’a pas de montants, vous pouvez visser vos planches sur une structure en tasseaux en plaçant deux tasseaux à la vertical de chaque coté des planches et un tasseau à l’horizontal au milieu.

Etape 4 : les finitions

– Pour l’instant, notre tête de lit est brute de décoffrage, mais nous prévoyons de la recouvrir avec de la feutrine gris chiné : une jolie housse facile à enlever et cousue main. Bref la suite au prochain épisode !

Décorer sa chaudière.

Pimp my chaudière !

décorer sa chaudiere


Qu’elle soit électrique ou à gaz, la chaudière est un élément phare de la maison ! Toutefois son esthétique laisse bien souvent à désirer et dénature la décoration de la pièce où elle se trouve. Pour y remédier voici une astuce afin de transformer cette horrible boîte métallique bien trop volumineuse et l’intégrer au mieux dans votre intérieur.

Une chaudière végétalisée.

Non vous ne rêvez pas ! Il est désormais possible de végétaliser votre chaudière, et cela sans compétence particulière. Une seule condition, cette dernière doit être aimantée. Il vous suffit d’investir dans les petits pots de fleurs aimantés garnis de végétaux; disponibles en jardineries et dans la plupart des grandes surfaces de bricolage à petit prix. Attention toutefois à choisir des plantes qui résistent bien à la chaleur. Pour en avoir fait l’expérience, je vous déconseille les fleurs au profit des plantes vertes et autres cactus.

Cerise sur le gâteau, j’ai rajouté une petite touche déco sur ma vieille chaudière en accrochant sur son fil de jolies pinces à linges en bois décorées avec du masking tape.

( Merci à ma copine Katia pour ces jolies créas et à ma copine Agness, à qui j’ai piqué l’idée de la chaudière végétalisé)

Mlle pois le covoiturage et moi !

coivi

Je suis un moyen de transport écologique, économique pratique et la plupart du temps très sympathique, je suis je suis le covoiturage !!

Alors que je n’osais pas sauter le pas et me lancer à corps perdu dans la voiture d’un parfait inconnu, j’ai pourtant capitulé devant un trajet Tours/Auxerre. Alors qu’en train il me fallait perdre 6 heures et réaliser 2 changements tout en déboursant la modique somme de 80 euros, le trajet en covoit m’est revenu à 26 euros pour une estimation de trois heures de route.

Ainsi en passant par l’incontournable site blabla car, j’ai réservé une place à moins de 24 heures du départ dans la voiture d’une sympathique conductrice. Bien à l’heure à rendez-vous, j’ai retrouvé mes partenaires de voyage ( entre 25 et 30 ans) au nombre de trois. Nous avons donc partagé quelques heures ensemble, dans une ambiance détendue, bien installés dans une voiture confortable et silencieuse.

Deux heures et demies plus tard, me voici arrivé à bon port et même en avance. Soucieux de ne pas me laisser toute seule et sous la pluie au milieu de nulle part, les deux covoit restant (un couple de bretons) m’ont tenu compagnie devant un verre dans le bar PMU du coin en attendant l’arrivée de mon nouveau carrosse.

Bref vous l’aurez compris ce premier covoit m’a laissé une bonne impression, tout comme celui d’après avec des passagers encore plus délirants ! Vivement le prochain voyage.

Couture facile : tutoriel porte-monnaie

porte pois

Voir aussi : Les jolies cousettes de Lauriane

Voici un tutoriel facile à réaliser pour coudre ces petits portes monnaies, sortis tout droit de mon imagination ! S’il est préférable d’avoir une pince à kam pour fixer les pressions il est tout à fait possible de s’en sortir sans. Bonne couture et si vous avez des questions n’hésitez pas pas, les commentaires, c’est fait pour ça !

Outils et matériaux nécessaires :

– un livre de forme rectangulaire de la taille de votre choix pour le gabarit
– des ciseaux
– des boutons pressions à coudre ou à fixer avec une pince à kam
– deux coupons de tissus de la taille du livre gabarit. Pour ma part j’utilise de la toile de coton pour l’extérieur et de la feutrine pour l’intérieur.
– du fil et une machine à coudre
– un fer à repasser.

Étape 1 : Découpage et assemblage des tissus

Commencez par découpez deux rectangles de tissus, en vous aidant du livre comme gabarit.
Retournez les tissus endroits contre endroit et solidarisez-les en cousant trois des cotés ensemble. ( ici l’un des cotés les plus étroits du rectangle ne sera pas cousu) .

Etape 2 : Le rentré

Retournez votre ouvrage envers contre envers de façon à ne plus voir les coutures.
Fermez la partie ouverte du rectangle en réalisant un rentré d’un demi centimètre.

Étape 3 : Construction du porte monnaie.

– Repliez la moitié du rectangle dans la longueur, endroit contre endroit et solidarisez les deux cotés au point ZIGZAG. Pour ma part, ici j’ai du régler la tension du fil au max tellement ma couture était épaisse.
– Retournez le porte monnaie, et pliez de quelques millimètres le tissus qui dépasse de chaque coté, en haut du rectangle puis fermez ce revers avec un point zigzag.

Étape 4 : Les boutons pressions.

– A l’aide de la pince à Kam ou bien à la main, fixez deux boutons pressions de chaque coté du porte monnaies. Ici le plus difficile est de parfaitement les aligner.