Ikea hackers, détournez vos meubles en kit.

Les pirates de la déco !

Suite à la visite d’un petit appartement avec des meubles de rangement en guise de cadre de lit, je vous invite à découvrir l’excellent site : http://www.ikeahackers.net/ .

Vous y trouverez de nombreuses idées pour customiser, relooker et détourner ou encore repenser astucieusement les meubles de la célèbre enseigne suédoise, une source d’inspiration  de taille conséquente pour une décoration surprenante. Voici une sélection des mes piratages préférés.

éatgère IKEA07 letto castello finito 1-728641  ikakerss1 Duck-742310 flowerbed1-749814

 

Bricks nutella banane.

Miam
Miam

Suite à la demande de mon amie Laitue j’inaugure la rubrique cuisine avec une recette gourmande : les bricks nutella banane. Avec ce dessert économique et exotique, nul besoin d’être un cordon bleu pour régaler ses invités.

Dans votre frigo il vous faut : un paquet de feuille de bricks, un jaune d’œuf, trois bananes et un petit pot de nutella ou de pâte à tartiner bio sans vilaine huile de palme.

– Commencez par faire ramollir le nutella au bain marie, ou à défaut en le laissant quelques heures au soleil.

– Découpez de fines rondelles de banane.

– Découper vos feuilles de bricks en deux puis déposez dans chacune une tranche ou deux de banane et une bonne cuillère de nutella. Attention ici il faut résister et ne pas engloutir la moitié de votre garniture.

-Refermez vos bricks en triangle en rabattant les coté afin de faire un carré dont vous replierez l’un des coté pour faire un triangle. Facile à dire mais pas évident à faire.

– Badigeonnez vos magnifiques triangles de jaune d »œufs puis déposez les dans votre four, sur du papier sulfurisé une quinzaine de minutes à 180 degrès. Pour encore plus de plaisir mais aussi de calories, vous pouvez saupoudrez vos bricks de sucres de canne avant de les enfourner.

Bon appétit …

 

 

Livre de couture facile.

Ma petite couture
Ma petite couture

Ma petite couture.

Ma petite couture est un livre de couture accessible à tous et à toutes, même aux débutants, reçu en cadeau à Noël dernier. Il propose des tutoriels très clairs, agrémentés si besoin de patrons simples mais efficaces. De plus, vous trouverez au début du livre des explications sur les bases de la couture, pour apprendre à cranter un arrondi, utiliser un patron, un poser une manche ou un biais…bref un petit guide technique idéal pour s’améliorer.

Avec ma petite couture, vous découvrirez comment réaliser des accessoires et des vêtements pour les petits et les grands. En outre les jolis tissus et les photos rigolotes donnent envie de se jeter sur sa machine pour avoir la même chose à la maison. Sarouel pour enfant, jouets pour bébé, housse de coussin, robe tunique ( taille 36 à 42) ou encore cape à moumoute pour les grands froids, le choix ne manque pas ! Pour ma part j’ai opté pour la housse d’ordinateur, un succès sauf si l’on ferme les yeux sur les coutures pas toujours très droites mais le tissus suffit à en mettre plein les yeux.  J’ai également crée une corbeille de rangement en tissus qui trône fièrement sur l’étagère de ma salle de bain. Prochaine étape la robe tunique !

Affaire à suivre…

Tutoriel : fabriquer une bouillotte sèche.

DIY bouillotte sèche.
DIY bouillotte sèche.

 

Alors que la neige et le froid font leur grand retour, je vous propose un tutoriel pour apprendre à faire une bouillotte sèche à moindre frais. Ici, pas besoin d’être doué de ses mains, il suffit de découper, de coudre et de créer. Ainsi vous pourrez vous réchauffer et éventuellement en cas de pénurie profiter d’une ration de nourriture supplémentaire.

Dans votre malle à couture, il vous faut : du tissu en coton, prévoyez minimum un carré de 50 cm, du riz ou des graines ( lentilles, blé…) premier prix, du fil et de l’imagination. Il est aussi possible d’utiliser des noyaux de cerises, mais ces derniers ne sont pas aussi évident à dénicher en cette saison.

– Commencez par découper un long rectangle ou un carré dans le tissu de votre choix, si vous souhaitez décorer la bouillotte, vous pouvez par exemple l’agrémenter de ronds, d’étoiles ou encore lui donner une forme d’animal…

bouillotte sèche étape 2
bouillotte sèche étape 2

–  Repliez le carré ou le rectangle en deux cousez et  le bas et l’un des cotés au point zigzag, comme sur la photo. Ici n’hésitez pas à doubler la couture pour éviter à votre bouillotte de fuir par la suite. D’expérience, le riz dans le lit c’est pas top !

– Retournez la bouillotte, remplissez-la et fermez le dernier coté au point zigzag, toujours en doublant voir même en triplant. Si votre couture n’est pas discrète, vous pouvez par exemple la camoufler avec du biais ou avec un bout de ruban.

– Il ne vous reste plus qu’à humidifier légèrement votre bouillotte sèche, puis à la passer au micro ondes entre 30 secondes et 1 minutes 30 en fonction de la puissance de votre four.

Le jardin s’invite au salon.

Dans mon jardin d'hiver
Dans mon jardin d’hiver

 

Suite à ce délicieux weekend printanier passé à la campagne, me voici en possession de tout un lot de fleurs et de plantes pour mes jardinières: pieds de lupin, plante à curry, lis des incas ou encore herbe à la chat, la verdure ne manque pas ! Seulement voila, malgré l’incursion du soleil de ces derniers jours, le froid fait son grand retour et mes jolis petits pieds risquent fort de geler  ! Ainsi au lieu de les rempoter je leur ai trouvé une place au soleil, ou presque, on fait ce qu’on peut avec ce qu’on a ! Me voici donc en possession d’un coin de jardin dans mon salon, haut perché sur ma boîte à couture.

La moon cup : un bon plan éco-cool.

bd moon cup
bd moon cup

La moon cup ou en Français, coupe menstruelle vous offre une alternative écologique et économique aux tampons et aux serviettes hygiéniques. Derrière cette appellation obscure, se cache une petite coupe souple, en forme d’entonnoir, fabriquée à partir de silicone ou de caoutchouc naturel. Ainsi elle se glisse dans vos parties intimes pour recueillir votre flux menstruel. Avec une contenance allant de 12 à 14 ml elle peut aisément se porter toute la journée.Pour la vider, il suffit de verser votre sang dans un lavabo ou à défaut dans des toilettes puis de rincer la coupe avant de la remettre en place.

 

Beurk me diront certaines ! Mais après tout notre sang est tout ce qu’il y a de plus naturel et puis il n’y a rien de honteux ni de répugnant à toucher son propre corps !

Sale me diront d’autres ? Il suffit de bien se laver les mains avant de la mettre ou de la retirer et de la passer sous l’eau si possible chaude et savonneuse. Puis, entre chaque cycle la moon cup est stérilisée dans l’eau bouillante pour éviter la contamination microbienne. Personnellement je préfère que mes muqueuses soient au contact de la cup que d’un tampon gorgé de produit chimiques.

Chère répliqueront les plus aigries ? Certes l’investissement de base coûte une vingtaine d’euros ( sur le net sinon 30 ds les boutiques bio) mais vu le prix d’une boite de tampon ( autour de 5 euros) , la coupe en vite rentabilisée en sachant qu’elle peut se garder plusieurs années. J’ai pour ma part fait le calcul : à raison d’une boite de tampon tous les deux mois, en 4 mois ma coupe était rentabilisée. Depuis j’économise donc 5 euros par mois ce qui mis bout à bout pourrait un jour si j’étais économe me payer un beau voyage…

Dangereuse s’inquiéteront les angoissées ? Point du tout, les cup sont conçues de façon ergonomiques et avec des produits hypoallergéniques contrairement aux tampon blanchis avec du clore. De plus contrairement aux tampons, la moon cup n’assèche pas les muqueuses . Enfin au bout de trois ans de bon de loyaux services ma cup ne m’a jamais provoquée d’infection ni aucun autre problème d’ailleurs !

Mais, parce que forcement il y a un mais, la coupe menstruelle n’est pas toujours évident à prendre en main. Ainsi les deux premiers cycles avec la cup peuvent parfois sembler laborieux aussi bien au niveau de l’insertion que du retrait. Ainsi j’ai eu quelques sueurs froides n’arrivant pas à la retirer ou en la laissant tomber par mégarde, plein bien sur dans les toilettes du bureau…. Toutefois, il ne faut pas plus de quelques cycles pour prendre le cou de main et ne plus pouvoir se passer de sa cup ! En outre, la cup étant un petit objet, si comme moi vous êtes tête en l’air, vous risquez fort de l’égarer de passer souvent un certain temps à la chercher, ce qui dès fois peut s’avérer quelque peu critique…

 

Par ailleurs nous remarquerons l’aspect écolo de la moon cup qui affiche une empreinte écologique réduite comparé aux tampons et autres serviettes qui contiennent des produits chimiques et ne se recyclent pas ou très mal.

Enfin je interroge sur le peu de communication autour de la coupe menstruelle qui existe pourtant depuis les années 80. Un silence que l’on doit certainement aux industries du tampon et des serviettes qui feraient faillites si nous portions toutes une moon cup !

Et vous la moon cup ça vous tente ?

Quand la couture rencontre la récup !

crédit photo pinterest
crédit photo Pinterest

 Nul besoin de se ruiner pour créer de jolies choses et se lancer dans des projets coutures. Nos placards et même les coins de rue regorgent de trésors qu’il suffit de savoir dénicher !

Free mercerie.

 Comme tout en chacun, vous possédez certainement dans vos armoires ou dans votre grenier de nombreux vêtements trop petits, trop grands, troués ou tachés qui s’entassent et prennent de la place. Et bien oui ! Vous aviez tout à fait raison de les garder ! Ces derniers sont une véritable mine d’or pour couturière fauchée : bouton, fermeture éclair, pression, lainage et tissus en tout genre qu’il suffit de découdre ou découper pour se retrouver à la tête d’une petite mercerie.

 Cuir gratuit.

 Si si vous avez bien lu, du cuir gratuit gratuit ! Pour en trouver il suffit de se balader en ville à la tombée de la nuit armé d’un cutter. Vous trouverez peut être, abandonnés en pleine rue de vieux ( parfois pas si vieux que ça d’ailleurs) canapés et des fauteuils en cuir. Il suffit de découper le cuir au cutter et vous voici en possession du précieux matériel à un prix défiant toute concurrence.

 Si vous avez d’autres astuces pour faire de la récup en couture n’hésitez pas à les partager en commentaire.

Le velcro : pour une couture facile !

Petit scratch
Petit scratch

Voici une petite astuce « la couture pour les nulles » qui mine de rien rend pas mal de services ! Le velcro autrement dit le scratch, est un allié de choix pour les couturières (et pourquoi pas les couturiers après tout! ) débutantes ou comme moi légèrement empotées ! En effet, le scratch représente une alternative pratique et facile à mettre en place pour fermer vos sacs, vos poches et vos housses. Grâce à lui vous ne serez plus freiné dans vos projets coutures parce que vous ne maîtrisez pas encore parfaitement la pose de la fermeture éclair et la réalisation des boutonnières. Des techniques qui pour ma part restent encore bien obscures et ont le dont de m’énerver car forcément c’est toujours de travers, à moitié cousu ou pas à la bonne taille !

Accessibles à moindre prix, à partir de deux euros, les bandes velcros se trouvent aussi bien dans les merceries que dans les supermarchés et même dans certains bazars ( par exemple chez Babou mon fournisseur officiel de velcro). Outre les classiques en noir et en blanc, le velcro se décline de toutes les couleurs, du beige au jaune fluo en passant par le bleu pétard. Toutefois chez Babou il n’y a que du noir mais vu le prix on ne va pas s’en plaindre ! Pour finir, niveau pratique il suffit de coudre solidement les cotés ( les 4 c ‘est mieux) de chaque bande velcro à vos tissus et le tour est joué ! A savoir qu’il existe également des velcros autocollants mais qui manquent de solidité à mon goût. Attention testée et pas approuvée, la colle ne tient pas pour fixer les scratchs.