plessis noisetier
Comme l’une des bordures en bois de notre jardin était à moitié écroulée, j’ai décidé de la remplacer par un plessis en noisetier.

Il s’agit d’une petite construction en branchages, comme il se faisait au moyen-âge.

Les paysans d’autrefois, utilisaient les rejets annuels de leur haies ou leurs bocages.

Une ressource gratuite et inépuisable pour aménager le potager ou fabriquer de petites clôtures, tout en entretenant sa propriété. De nos jours, on retrouve principalement ce genre d’aménagement dans les jardins de curé ou dans les potagers en carré.

Je me suis contentée de scier de longues branches de noisetier coupées par Monsieur Pois, à la taille voulue. Puis je les ai entremêlées les une avec les autres, dessus-dessous.

Malgré un gros doute en commençant ce petit projet, le résultat est plus que sympa ! Je vais sans doute créer d’autres plessis, en osier ou en noisetier pour agrémenter notre jardin suspendu sur le coteau.

Et pour ceux qui souhaiteraient tenter l’aventure, un tutoriel pour apprendre à réaliser un plessis, ne devrait pas tarder.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *